En Belgique on n'a pas de pétrole mais on a des idées. Brussels Airlines comme toutes les compagnies est confrontée à l'augmentation du prix du pétrole et donc du kérosène.

Des éconnomies...

Que faire pour réduire l'impact sur les résultats de le la compagnie ? Voler moins vite ! C'est tellement simple qu'on se demande pourquoi personne n'y avais pas pensé plus tôt ?

En pratique ce sont les Avro qui voleront moins vite. Ils voleront à Mach 0,69 au lieu de Mach 0,70 soit une diminution de 12 km/h. L'économie n'est pas négligeable et doit tourner autour d'un million d'euro par ans.

Cet objectif d'économie n'est pas neuf chez Brussels Ailrines. C'est ainsi que les 737 ont des réacteurs détarrés (niveaux de puissances moins élevés que la normale) ou sont équipés de winglets.

... ou du marketing ?

Mais bien plus qu'une simple question de gestion interne, il s'agit d'un superbe coup de pub pour la compagnie. L'information est tellement insolite pour un journaliste lambda qu'ils se sont tous passé le mot. Elle a été relatée par la BBC et même moi je vous en parle. C'est dire !

De plus cette annonce intervient au même moment ou Air France - KLM annonce une augmentation de sa surcharge de carburant. Les deux annonces ont souvent été relatées dans le même article.

Coïncidence ou préméditation ? Difficile à dire mais cela ne doit pas être pour déplaire à la petite compagnie qui n'a pas les mêmes moyens en communications que les grandes.