Annoncée en grandes pompes il y a quelques mois la compagnie filiale de Brussels Airlines et Hewa Bora se fait bien discrète.

Que se passe t-il ? La compagnie sera t-elle bientôt opérationnelle ? Telle sont les questions qui se posent actuellement.

Des fait... bien ténus

Une petite rechercher sur le web montre qu'il est bien difficile de trouver des informations de sources crédibles et surtout de recouper ces informations.

Une recherche whois montre que la compagnie basée en RDC (République Démocratique du Congo) a bien déposé le domaine airdc.com.

Les adresses et les numéros de téléphone disponibles montrent qu'il sagit bien d'airDC et non d'un plaisantin qui aurait enregistré le nom de domaine. Il montre aussi le nom de la société belge responsable de l'hébergement du site.

Liste noire ?

Un autre problème avancé ces derniers temps est le risque pour la compagnie de se retrouver directement sur la liste noire de la commission européenne.

Cela explique la volonté d'airDC de voler avec des immatriculations de l'ile Maurice (3D-XXX). Cependant cela aussi poserait actuellement problème pour l'exploitation des vols intérieurs congolais.

En effet, actuellement toute les compagnie opérant sous la supervision de la RDC sont reprises sur le liste noire de la Commission Européenne. Dans la mise à jour de du vendredi 11 avril airDC n'y figure pas mais Hewa Bora si. Son boeing 767 étant immobilisé au sol, aucun de ses appareil n'est accepté par l'Europe.

Brussels Airlines a d'ailleur communiqué à ce propos:

Hewa Bora est bel et bien actionnaire, mais il s'agit de deux sociétés distinctes avec des procédures séparées.

L'objectif est que Air DC opère conformément aux normes de sécurité internationales les plus strictes. Nous faisons actuellement tout pour éviter que Air DC ne figure pas sur la liste noire européenne

Pour résumer : Circulez, pour l'instant Il y a rien à voir.