Un astérisque dans une publicité peut faire une grande différence. Celles qui rapportent aux phrases écrites en petits caractères en bas de page ou d'affiche particulièrement. SWISS vient d'en faire les frais récemment lors d'une campagne axée sur l'aéroport de Genève.

L'objet du délit

La publicité en question a été diffusés ces derniers jours en Suisse Romande. Genève avait été largement oubliée par SWISS lors des coups de sécateur dans le réseau européen de la compagnie. Cela avait notamment permis à Flybaboo de s'installer sur certaines de ces lignes abandonnées.

SWISS se porte mieux depuis et ne ferme plus de routes mais en ouvre et souhaite le faire savoir. C'est ainsi qu'une publicité est parue avec le sloga: « Nous proposons toujours plus de vols directs au départ de Geneve.»

La publicité en question indique entre autres destinations en vols directs Palma de Majorque, Bucarest, Florence, Sofia et Saint-Pétersbourg. Le hic est ce ces destinations nécessitent un transit au hub de la compagnie à Zurich.

Comment cette erreur est-elle arrivée ? A côté des noms de ces destinations devait apparaître un astérisque reportant à une phrase indiquant la correspondance. Hors cet astérisque était manquant sur les annonce ce qui laissait a penser que la compagnie proposait des vols directs vers ces destinations.

Emotion à Genève

La concurrence, Flybaboo, n'a pas apprécié et pour cause. Flybaboo compte déjà Florance parmi ses destinations et prévoit d'ouvrir une ligne vers St-Petersbourg d'ici la fin du mois. La compagnie joue pour se faire connaitre sur son attachement à Genève et le fait que tout ses vols sont réalisé au départ de cette ville. On comprend mieux l'émotion créée par la publicité de SWISS

SWISS a heureusement réagit très vite et les annonces ont été modifiées.

Source: La Tribune de Genève