Arrivés en 1997 de Singapore Airlines pour remplacer les Boeing 727 de la défense, les Airbus A310 seraient-ils sur le départ? C'est en tout cas ce que l'on peut tirer des propos du nouveau ministre de la défense Peter De Crem. Celui ci remet en cause les décisions de son prédécesseur André Flahaut. Dernière pique à l'heure de rédiger ces lignes les problèmes connus en Pologne par l'A310 de l'armée belge sont du à l'héritage du passé. Traduisons: les A310 ne feront pas de vieux os sur le tarmac belge. Traduisons encore plus loin: le contribuable va passer à la caisse.

Mais que va donc trouver notre ministre sur le marché?

Airbus 330-200 '-300

En restant dans le même constructeur il n'existe pas de modèle identique actuellement en production mais la génération suivante pourrait entrer dans les caractéristiques demandées par la défense. Il permettrait en effet de transporter de 250 à 300 militaires ou passagers avec un rayon d'action permettant d'atteindre les principales zones ou se trouvent nos militaires actuellement. C'est à dire l'Afrique centrale, les Balkans et les pays du Moyen Orient.

Problème, actuellement ce type d'appareil n'est pas le plus présent sur le marché de l'occasion.

Airbus A340-200

Suite au manque d'A330 disponibles actuellement, pourquoi pas ne pas se contenter d'un A340, un A330 avec deux moteurs supplémentaires? L'armée française a fait ce choix pour remplacer ses vieillissants DC-8. Cependant ces avions sont utilisés principalement sur les DOM-TOM, du long courrier ce pour quoi ils ont été conçus.

Boeing 767

Un avion du temps des A310! Développé dans les mêmes années avec les mêmes technologies même si la version 300ER est plus évoluée. A défaut d'A330 pourquoi ne pas se contenter de ce "classic" même s'il n'est pas de fabrication européenne? Facilement disponible, il fait un candidat idéal. Encore que cela dépende d'un appareil à l'autre, Jetairfly en sait quelque chose.

Allez Peter fait ton chois, tu aura tes avions pour la St-Nicolas!